University of Lausanne BiBIL
  Institut romand des sciences bibliques
  Biblical Bibliography of Lausanne - BiBIL
Administration Contact Impressum  
Search
Notice details
Bibil Identifier bibil:247156
Publication Type Article of book
Title (English, Long) Adamic tradition in the Wisdom Book of Ben Sira
Author Mulder, Otto
Congress volume La Vie d'Adam et Ève et les traditions adamiques
Year (Reference) 2017
Language English
Pages 401-420 Pages
Genre Original
Abstract In the glory of Adam above all that lives in Sir 49, 16 we find a unique statement for research on the Adamic tradition preceding the apocryphal stories about Adam and Eve (1).
As usual, Ben Sira and his grandson in a Greek translation refer to Adam, without mentioning Eve, in a general way in his book of wisdom (2).
Adam appears as an individual in the form of an evocation within the context of his remembrance discourse (49, 14-16). In the Masada Scroll and the Syriac text, Enoch is missing at the beginning of the Praise of the Fathers but in the Hebrew text of ms. B and the Greek translation Enoch is emphasized (44, 16). Also missing are the scribe Ezra, as well as the Levites and the Zadokites. The problems in text and context in the evocation concerning Enoch, Joseph and the brothers, with Adam in close connection to the glorious picture of Simon II points to Enoch in a priestly tradition concerning the calendar of festal days. Ezra, who remarkably is omitted, represents a particularistic view on the holy congregation in contrast with a universal and inclusive view on Israel surrounding Simon the high priest (50, 1-21) at the feast of Rosh Hashanah in the temple (3).
A closer look at the evocation leads to the conclusion that the glory of Adam is present in the glory of Simon, preceded by the glory of Aaron and wisdom (4).
After the doxology (50, 22-24) Adam comes to the fore in a Samaritan priestly tradition highlighted by the invective (50, 25-26), which forms together with the evocation (49, 14-16) a fence around the glorious picture of Simon the righteous high priest (5).
The conclusion is that the reference to the glory of Adam above all that lives is not only an isolated statement concerning an individual at the beginning of creation, but Adam becomes a unique focus on the glory of wisdom and the high priestly glory of Aaron and Simon II.

L’affirmation, en Sir 49, 16, que la gloire d’Adam dépasse celle de tous les êtres constitue un point de départ unique pour la recherche sur la tradition adamique précédant les histoires apocryphes sur Adam et Ève. (1).
Fidèle à son habitude dans ce livre de sagesse, Ben Sira, tout comme son petit-fils dans la traduction grecque, se réfère à Adam sans mentionner Ève (2).
La figure d’Adam apparaît dans le context d’un discours commémoratif (49, 14-16). Dans le rouleau de Massada et dans le texte syriaque, Hénoch manque au début de la louange des ancêtres ; mais dans le texte hébreu et dans le manuscrit B de la traduction grecque, Hénoch est mis en exergue (44, 16). Esdras le scribe ainsi que les Lévites et les Sadocides sont également absents. Les problèmes rencontrés dans le texte et le contexte au sujet d’Hénoch et de Joseph et ses frères ainsi que le rapprochement d’Adam avec la représentation de Simon II en tant que grand prêtre prototype du temple céleste fait penser à Hénoch comme symbole de la sagesse dans une tradition sacerdotale préoccupée par le calendrier festal. Esdras, un autre absent de marque, est le représentant d’une vision particulariste de la sainte communauté qui s’oppose à la vision universelle et englobante prônée par l’entourage de Simon le grand prêtre (50, 1-21) au moment de la fête de Rosh Hashanah dans le temple (3).
Un examen plus serré permet de conclure que Ben Sira relie étroitement la gloire d’Adam à celle de Simon, et également à celle d’Aaron et de la sagesse qui la précèdent (4).
Après la doxologie (50, 22-24), Adam se fait remarquer par son invective contre la tradition sacerdotale samaritaine (50, 25-26) ; ce passage forme avec l’évocation des souvenirs en 49, 14-16 une haie autour de l’image glorieuse du le grand prêtre Simon le juste (5).
Conclusion : la référence à la gloire d’Adam qui dépasse celle de tous les êtres n’est pas une affirmation isolée à propos d’un individu au début de la création, mais c’est elle qui permet d’articuler la gloire de la sagesse et celle du grand prêtre, aussi bien Aaron que Simon II.
Keywords Thesaurus BiBIL : Books of the Old Testament : Deuterocanonical : Sirach / Wisdom of Jesus Ben-Sira / Ecclesiasticus
Thesaurus BiBIL : Old Testament (Introduction) : Theology : Themes : Adam
Thesaurus BiBIL : Old Testament (Introduction) : Theology : Themes : Glory
Pericopes Sirach 49,14-49,16
Last modification 2017-11-15